Le float tube

image 180 x 335 - 19.5 ko   Utilisé par les pêcheurs, chasseurs, photographes, naturalistes, ornithologues et tous les amoureux de la nature en général, le Float Tube est un formidable outil pour se déplacer en silence sur l'eau et gagner les endroits inaccessibles du bord. Un float tube se compose d'une grosse bouée et souvent d'une bouée plus petite qui sert alors de dossier, le tout étant recouvert d'une housse sur laquelle sont aménagées des poches de rangement. Pour le pêcheur au lancer, comme pour la pêcheur à la mouche, le float tube offre de nombreuses possibilités.

 

 Comment sa marche?

 

image 180 x 335 - 19.5 ko   Tout d'abord, un float tube, ça se gonfle. Une bonne pompe (si possible "double action") pour gonfler le ou les boudins qui composent le float est très utile. Le pêcheur s'équipe de waders, qui sont obligatoires vu que la moitié du corps se retrouve dans l'eau, les palmes venant compléter la panoplie de base.

On oubliera pas tout de même les vêtements chauds en hiver, du genre caleçons longs, paires de gants et chaussettes chaudes (les extrémités sont les parties du corps les plus importantes à protéger par temps froid), bonnet, vêtements polaires,… Même si l'on n'a pas la sensation de froid dehors, dans l'eau on peut difficilement tenir plusieurs heures, voire plusieurs minutes, par basse température.

  Ensuite, et pour une question de sécurité, un gilet de sauvetage apparaît pratiquement obligatoire si une grosse crevaison sur le float devait survenir. Même pour les bons nageurs, nager dans de l'eau froide avec des waders est beaucoup trop risqué, surtout si l'on se trouve sur un point d'eau où la rive est peu accessible.

Avant de prendre le large, on aménage son float :

 on n'oublie pas sa collection de leurres, ses bas de ligne de rechange, les pinces, son permis de pêche, …

 on emmène des vêtements chauds supplémentaires si nécessaire, de l'eau et à manger (si on est parti pour plusieurs heures),

 certains fabricants proposent des outils pour améliorer le confort de ces engins gonflables : on peut par exemple fixer des porte-cannes, ancre, boussole, GPS, sondeur et même roulettes spécifiques en cas de déplacements sur terre ferme, voire des moteurs électriques sur certains modèles…,

 petite astuce : si le manque de place se fait sentir sur l'embarcation, pourquoi ne pas utiliser les bidons étanches généralement employés par les kayakistes ! il suffit juste de le fixer au float par une cordelette et de le laisser flotter derrière soi…

Ca y est, il ne manque rien, on peut enfin pêcher ! Pour info, l'installation du float tube ne dure que 10 minutes à peine.

 

 L'action de pêche

 Lorsque pour la première fois on se retrouve sur l'eau sur un float, on se sent presque gêné de se retrouver là, dans le silence le plus total et de pouvoir aller en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire sur des postes qui nous faisaient rêver depuis plusieurs années parfois. Et que dire lorsque la première prise a lieu et que l’on ramène un brochet qui fini par se débattre jusque dans nos jambes !

  Pour naviguer en float, il va falloir palmer. Et comme les palmes se trouvent au bout des pieds, le pêcheur va donc avancer dos à la direction dans laquelle il veut aller. Cependant, le pêcheur ne reste pas à 100% dans cette position : quand par exemple on veut insister sur un poste, les lancers se feront droit devant, voire sur les côtés. Il devient alors très utile d'utiliser les éléments naturels comme le vent ou le courant.

  Dans tous les cas, le lancer qui sera le plus utilisé en float, surtout sur les modèles où la position est basse, est le lancer en revers sur le coté.

  En ce qui concerne les cannes, les cannes courtes (2m10 en moyenne) seront les plus utilisées. De toute façon, étant directement sur l'eau, il n'est pas nécessaire d'avoir une longueur de canne importante pour animer ses leurres, même quand il s'agit de leurres souples, ou d'un poisson mort manié. A ce titre, il faut avouer que les cannes "casting", et c'est d'autant plus vrai sur les modèles "taille basse", ont un avantage sur les cannes type "spinning". Les cannes spinning, du fait que le moulinet se retrouve sous la canne, obligent à lever beaucoup plus le bras à l'inverse d'une canne casting où le moulinet est placé sur le dessus de la canne. Au bout de quelques minutes, le bras se tétanise donc et la pêche devient vite désagréable.

  Le poisson, même par eau très claire, n’a pas l’air effrayé par le mouvement des jambes sous l’eau. Tout ce qui se trouve déjà dans l’eau fait partie de l’élément du poisson dirait-on et ne lui fait donc pas peur.

  Lors de la prise d’un poisson, la manœuvre de prise en main et de décrochage peut s’avérer délicate et dangereuse même pour le matériel. En effet, le poisson a les mêmes habitudes que lorsque l’on pêche du bord et il arrive souvent qu’il se débatte encore, arrivé juste devant le float. Dans ce cas, si jamais il saute, le risque qu'il retombe sur le boudin et qu’un hameçon se plante est important.

  Si jamais cette situation se présentait, pas de panique ! La plupart des float tubes possèdent plusieurs boudins et un hameçon planté ne provoque pas un trou important. L’air s’échappe assez lentement, on peut alors pour regagner le bord en toute sécurité. Attention, cela n’empêche pas de porter un gilet de sauvetage !!

 Avantages et inconvénients

image 180 x 335 - 19.5 ko   Même si le Float Tube n’est pas la panacée, il présente tellement d’avantages que s’en priver est un luxe !

Avantages :

- Possibilité d’accéder à des postes inaccessibles du bord,

- Faible encombrement,

- Maniabilité sur l’eau,

- Rapidité de mise en œuvre,

- Les mains sont tout le temps libres du fait que l’on avance en palmant avec les jambes, ce qui n’est pas souvent le cas en barque,

- Légèreté de l’ensemble : la plupart des modèles sont transportables gonflés, pour aller d’un point d’eau à un autre à pied,

- Prix de l’ensemble faible par rapport à un bateau. On trouve des modèles très bien conçus à moins de 150 euros.

- Possibilité pour la plupart des float tubes d’emmener plusieurs cannes,

- Les poissons ne semble pas effrayés lors de l’approche d’un poste,

- Possibilité de descendre certaines rivières si on est 2 et avec 2 voitures (une en amont, une en aval).

  Inconvénients :

- Moins confortable et spacieux qu’un bateau

- Déplacements limités, surtout sur les grands plans d’eau, le float tube n’est pas fait pour explorer de très grandes superficies,

- Risque de crevaison d’un des boudins,

- Séchage obligatoire après la partie de pêche !!

  Quelques petites recommandations et conseils

 

- vérifier que l'on ne sera pas gêné au retour par le vent contraire ou le courant,

- ne pas surestimer sa condition physique : à partir de quelques heures, palmer peut devenir très dur pour certains pêcheurs. De même, quelques modèles de float tubes peuvent être douloureux pour le dos,

- ne pas gêner, comme c'est le cas avec la barque, les pêcheurs du bord,

- à choisir, privilégier les modèles ouverts sur le devant (type U ou V) afin de ne pas gêner le mouvement des jambes. Les modèles en V sont aussi plus profilés que les modèles en U, offrent donc une meilleure pénétration dans l'eau et sont donc plus rapides,

- dans la mesure du possible, une sortie à 2 floats minimum est préférable, pour des raisons évidentes de sécurité,

- éviter d'emporter un appareil photo numérique, on ne sait jamais, ou alors prévoir un étui imperméable,

- ne pas gonfler au maximum le float au risque d’abîmer les boudins. Tant que la flottaison est bonne, cela suffit.

- un petit site sympa où l'on peut trouver divers modèles de floats et pour pas trop cher : http://www.thefloattubestore.com/

 

  En bref

 Le float tube change la pêche! C'est à la fois un accessoire terriblement efficace pour aller chercher le poisson dans les endroits les plus inaccessibles tout en venant se confondre avec le milieu naturel. Une fois que l'on a adopté le float tube, dur de revenir pêcher du bord …

TTexte : NDE. Posez lui vos questions sur le forum

 

Roots-fishing est un site sans la moindre publicité renvoyant à des sites internet marchand

 Home - Pêche en eau douce - Pêche en mer - Contact - liens - Forum

© Roots fishing - Tous droits réservés

Ce site est dédié à Pierre Milleret.